Home > Dialogue avec l'Ange du Jour

Dialogue avec l'Ange 16


Alchimiste : HEKAMIAH, parle-moi de la Chance.

HEKAMIAH : Que la Paix soit avec toi !

Alchimiste, je suis l'Ange de la chance et chacun de vous a toujours quelque chose en réserve dans la banque de vos actions positives et je suis là pour que vous récoltiez les fruits de ces actions.

Il est important que tu saches que ta façon de penser peut faire obstacle à la manifestation de la chance c'est-à-dire à mon intervention dans ta vie.

La chance n'aime pas cinq choses :

" Les critiques" : elles prouvent aux yeux des que tu ne sais pas encore reconnaître en ton frère ce qui est sacré en lui.

"La médisance", parce que, quand tu médis, tu génères des larves dont les génies de la pauvreté raffolent.

" L'orgueil", parce que l'orgueilleux n'a pas besoin d'aide.

" L'avarice", parce que tu prives la chance de la nourriture dont elle a besoin à savoir l'aumône.

" La crainte", parce que la chance va vers ceux qui savent l'apprécier et qui lui font confiance.

Alchimiste, que la Paix soit avec toi !

Tu auras de la chance quand tu accepteras de faire confiance à la chance aveuglément. Cela ne te dispensera pas, bien entendu, d'un effort personnel. Ton capital ESPRIT ne te rapportera des intérêts confortables que s'il est d'abord fécondé par le travail. C'est une loi de la nature contre laquelle il est très imprudent de vouloir se révolter. La meilleure façon de gagner à la loterie de la vie, c'est de mettre toutes les chances de son côté. Suis ces conseils. Applique-toi à les mettre en pratique, tu constateras bientôt que tu as de la chance.

Tu as une banque qui contient le résultat de toutes tes actions. Lorsqu'elle commence à déborder, des circonstances fortuites et agréables apparaissent dans ta vie. Mais il faut alimenter cette banque. Ne rate aucune circonstance de te rendre utile.

Distribue le bonheur autour de toi. Un simple sourire parfois suffit pour rendre heureux un de tes frères qui traverse une période difficile. Quelques pièces de monnaie suffisent parfois pour ranimer la vie de quelqu'un qui n'a pas mangé depuis des jours. Ce n'est pas la quantité de ce que tu donnes qui est importante, mais la joie que tes actes produisent chez l'autre. Ce sont de petites joies qui alimentent ta banque céleste.

Que la Paix soit avec toi !








Share