Home > Dialogue avec l'Ange du Jour

Dialogue avec l'Ange 14


Alchimiste : MEBAHEL, en quoi consiste la Critique ?

MEBAHEL : Que la Paix soit avec toi !

Alchimiste, pourquoi t'occupes-tu des critiques ? Le moyen le plus sûr pour échapper à la critique est de ne rien faire, ne rien dire et n'être rien car la critique se fait toujours par rapport à quelque chose. Si c'est toi qui critiques, c'est la preuve que tu es incapable de t'assumer toi-même. Ceux qui critiquent ont recours aux idées des autres pour en faire mauvais usage.

Voici les cinq habits de la critique :

La raillerie : destinée uniquement à vous rabaisser et utilisée par une personne n'arrivant pas à s'élever.
Le reproche : utilisé par les donneurs de leçon pensant posséder la vérité en toute chose.

La diffamation : qui consiste à traîner dans la boue une personne afin de tenter d'entamer sa réputation par le discrédit.

La médisance : des langues qui distillent leurs arguments dans le seul but de se décharger moralement.

L'accusation : invective particulièrement violente destinée à vous faire perdre votre sang-froid.

Sache que par les critiques, tu fais porter à ton âme tous ces habits qui ne feront que la souiller. Il n'y a pas d'autres moyens plus rapides pour corrompre ton âme que les critiques.

Les critiques souillent l'âme et attirent les génies de la pauvreté autour de leurs auteurs. Lorsque toutes les circonstances de sa vie connaissent un ralentissement, celui qui critique ne se doute guère qu'il est son propre ennemi et il passe son temps à voir le mal partout.

Que tes critiques ne visent que toi et t'aident à réaliser ton œuvre de perfection. Dis à celui qui peut et qui veut t'écouter que les critiques envers autrui et surtout en son absence sont le pire ennemi de l'alchimiste car tous ses métaux intérieurs connaîtront la corruption.

Que la Paix soit avec toi.








Share